Bonjour,

OpenStack est une solution open source d'Infrastructure-service (Infrastructure as a Service - IaaS) sous licence Apache qui s'impose aujourd'hui comme une référence. Quand on a dit cela, on a à la fois tout dit et rien dit. Je faisais ma première présentation à ce sujet à Montréal la semaine dernière !

Cela m'a permis de mettre à jour et d'enrichir ma présentation sur OpenStack avec l'approche (originale ?) d'analyser le projet sous l'angle de la stratégie des acteurs et des projets/composants qui lui sont associés. Avec au final il analyse de ses forces faiblesses.

OpenStack - sa force

Des compléments que vous n'aurez pas dans les slides:

  • La licence Apache

Les caractéristiques majeures de la licence Apache sont d'autoriser la modification et la distribution du code sous toute forme (libre ou propriétaire, gratuit ou commercial) et d'obliger le maintien du copyright lors de toute modification (ainsi que le texte de la licence elle-même). Cette licence permet ainsi de proposer une version privée d'Openstack, de pouvoir connecter celui-ci à tous les logiciels et même de l'inclure au sein d'une solution tierce. Cette grande liberté explique, entre autre, le succès du projet.

  • Pourquoi OpenStack finira par s'imposer ?

Le cloud computing a besoin de standards et de rendre les solutions interopérable pour faciliter la migration entre les différentes technologies mais surtout permettre aux solutions existantes de communiquer entre-elles. Dans le passé des standards se sont imposés grâce à la prédominance de certaines entreprises où à une volonté collective de les créer. Dans le cas d'Openstack les deux éléments sont imbriqués. Les entreprises, tel qu'Amazon, ont tenté d'imposer des standards mais elles n'a été que peut suivi, logiquement, par ses concurrents. Dans OpenStack des entreprises aux enjeux parfois contradictoires sont obligés de collaborer, elles s'entendent ainsi sur un certain nombre de standards. Or l'emthousiasme autour d'Openstack tend à imposer ces choix à l'ensemble du marché. Aujourd'hui des entreprises qui développent des technologies concurrentes à OpenStack travaillent à rendre compatible leurs solutions à celui-ci. Rien d'étonnant ainsi à voir VMware ou IBM être dans les contributeurs les plus importants du projet ou qu'il est possible de déployer des environnements virtuels Microsoft avec OpenStack.

Vous trouverez la présentation ici !

A bientôt, Jonathan