Dans cette hypothèse, ce schéma nous permet de comprendre:

  1. OpenStack est une solution d'IaaS, elle gère l'infrastructure physique,
  2. OpenStack supporte des environnements virtuels propriétaires et libres, ce qui permet de ne pas modifier obligatoirement les choix passés en matière de virtualisation
  3. La gestion des business unit / des métiers peut se faire dans une logique de silo, ce qui garantie une étanchéité forte en matière de sécurité sur une infrastructure unifiée

Bien entendu les spécificités propres à chaque entreprise peuvent compliquer la tâche. Cependant OpenStack offre une opportunité intéressante pour permettre au cloud de tenir sa promesse d'efficience (ce qui n'est pas toujours le cas aujourd'hui).

Aujourd'hui nous sommes encore au balbutiement de ce type d'architecture par contre nous pouvons parier qu'au vu de l'évolution du secteur ce schéma pourrait rapidement devenir la norme...

A bientôt, Jonathan

PS: vos commentaires, remarques et critiques sont les bienvenus :-)