- Agilité et développement libre sont compatibles: on peut développer un logiciel en mode agile ET libre avec les bénéfices respectifs. Limite: il sera difficile de le faire en mode full communautaire (difficulté de mobiliser la communauté, des contributeurs bénévoles, sur des backlog, des sprints...).

- Les deux approches mettent au centre l'utilisateur. Cependant dans l'agilité l'utilisateur est un client alors que dans le libre c'est la plupart du temps un développeur.

- La logique d'équipe et d'équité est proche même si en l’occurrence le logiciel libre va plus loin. En effet la contribution étant un acte volontaire l'égalité entre les contributeurs va de soit.

- La communication est le pivot central dans les deux cas: le libriste communique avec la communauté et l'agiliste vis-à-vis des ses équipes, partenaires...

Ce que l'agilité a à gagner du libre:

- La valorisation des ses collaborateurs qui vont être incités à faire du "beau code" et à le diffuser.

- La mise en avant des personnes qui font le code plutôt que seulement le client ou le chef de projet.

- L'appropriation du code pour les développeurs et pour le client.

Pour plus de détails sur la modification de la boucle de Srum, je vous invite à voir les slides (ce n'est pas ma spécialité).

En conclusion, l'agilité est un modèle de développement des logiciels qui s'est centrée sur le pilotage par équipe en mode projet (client) et le logiciel libre est davantage géré en mode contributif où une équipe se modifie en permanence en fonction de l'intérêt et de la disponibilité des uns et des autres. Ainsi, il est difficile d'imposer un "rythme" de développement à des bénévoles et, par exemple, des réunions hebdo pour "communiquer".

Que faire du product owner ? Qui est le scrum master ? bref pas mal de questions qui ont été proposées à nos participants. Enalean s'est proposé de mettre en pratique, sur son propre projet libre les différentes notes, que nous avons prise lors de l'échange avec la trentaine de personnes présente dans la salle. Je reviendrai vers vous pour les détailler.

+++ Jonathan